Browsed by
Month: July 2011

Derniers jours en Norvège

Derniers jours en Norvège

En transit à Lillehammer (vous vous souvenez peut être des J.O de 1994) je suis maintenant tout proche d’Oslo. Le départ pour l’Ecosse va demander un peu d’anticipation et d’organisation (chose que j’ai complètement perdu) et c’est la tête dans les préparatifs que je songe, le sourire rêveur, à ces atmosphères, ces rencontres qui  m’ont tant apportés pendant ce mois en Norvège.

Nostalgie de cette vie de bohème, de ces paysages féeriques, je sais déjà que j’y reviendrai.

Sinon les objectifs des prochains jours sont :

  • Trouver un itinéraire sympa pour rejoindre Oslo
  • Trouver les cartons pour le vélo et mes sacoches (restriction de poids et de volume oblige)
  • Trouver un moyen de transport qui accepte les vélos jusqu’à l’aeroport sachant que la ligne ferroviaire est coupée donc il n’y a que des bus.

Quelques photos retrouvées de ces 2 dernières semaines de vélo

[geo_mashup_map]

 

 

Les alpes Norvegiennes pour glisser vers le sud

Les alpes Norvegiennes pour glisser vers le sud

Parti ce matin de Moskenes situe dans les Lofotens, me voila a Bodø apres 4 longues heures de ferry. C´est une nouvelle page de l aventure qui vient de se tourner et cette petite excursion dans les iles Lofoten m auront revele de nouvelles perspectives du voyage a velo.

Aujourd hui regonfle et affute comme jamais,  je suis pret a affronter les Alpes Norvegiennes avec des sacoches gonflees d´air pur.

La suite de l itineraire reste toutefois incertain. Malgre l impossibilite de rejoindre l´Ecosse par voie maritime, je suis persuade de trouver une solution pour rejoindre les highlands et cela quelquesoit le prix a payer :]

[geo_mashup_map]

En route pour les Iles Lofoten

En route pour les Iles Lofoten

Libéré de l’objectif Cap Nord, j’expérimente maintenant les étapes de nuit.

Mercredi 5 Juillet 2011 : Départ à 22h30 et arrivé à 4h00 du matin

Jeudi 6 Juillet 2011 : Départ 15h30 arrivé 1h00

Aujourd’hui : Départ à 14h00

Changement radical qui chamboule mon horloge biologique. Je tente de perdre tout repère temporel. L’organisme tente bien de me rappeler à l’ordre, gargouillement du ventre à heure fixe, coup de barre vers 18h00 mais finalement j’arrive à dépasser ces ressentis pour profiter d’une ambiance unique. Lumières délicates qui révèlent les volumes, silence religieux, les paysages sont comme endormis dans un éther bienfaisant.

Malheureusement le beau temps ne va pas durer et dimanche doit marquer le début d’une longue période de mauvais temps. Encore une journée de contemplation avant de repasser dans la réalité.

[map id=”4″]